Intelligence artificielle : quelles perspectives de coopération entre la Chine et la France ?

Intelligence artificielle : quelles perspectives de coopération entre la Chine et la France ?

 

Favoriser la coopération et améliorer la relation commerciale franco-chinoise

Depuis plusieurs années, la France connait un déficit commercial conséquent avec la Chine, une situation qu’il est nécessaire d’améliorer. « Aujourd’hui, 95% des entreprises françaises PME/ PMI qui exportent vers la Chine – soit la majorité – exportent seulement 5% de valeur en export. » déclare Xiao-Qing Su-Pellemele. La France apparaît néanmoins comme l’une des meilleures destinations pour les entreprises chinoises : plus de 700 entreprises chinoises ont actuellement investi en France. « L’objectif de ce rendez-vous est de montrer ce qui est fait en France aux entreprises chinoises et inversement, afin d’améliorer la relation économique entre nos deux pays. »

L’intelligence artificielle, un levier économique

Véritable révolution dans le quotidien des consommateurs et des entreprises, l’émergence de l’intelligence artificielle est un fait économique incontournable sur la scène internationale. « Le gouvernement français a réaffirmé sa volonté de prioriser cet axe de développement et de faire de notre pays un fleuron de l’intelligence artificielle » explique Xiao-Qing Su-Pellemele. « Dans le même temps, la Chine connaît une croissance rapide du numérique dans des domaines clés et les attentes sont nombreuses ». Réunis pour échanger sur les enjeux de cette technologie lors du China-France Investment Dialogue 2018, les différents acteurs de la coopération franco-chinoise pourront ainsi mettre en avant le travail des chercheurs et entreprises dans ce secteur porteur.

De nombreuses synergies possibles

Si la France est en avance en matière de « santé connectée », en Chine, l’intelligence artificielle est largement appliquée dans la gestion administrative et l’organisation des hôpitaux. « De nombreuses applications ont été créées à destination de ces établissements. Mais la France a aussi beaucoup d’expérience à apporter du point de vue de la médecine (chirurgie, diagnostic à distance, etc.) » raconte Xiao-Qing Su-Pellemele. « Il y a donc des bonnes pratiques à transmettre des deux côtés ». Au-delà du secteur de la santé, ceux de l’automobile, des biens de consommation et des loisirssont aussi concernés, et les besoins en Chine sont grandissants avec la classe moyenne qui ne cesse de croître.

Edition 2018 du China-France Investment Dialogue :
  • Une quarantaine de chefs d’entreprises chinoises viendront de Chine, d’experts et personnalités politiques présents ;
  • Deux tables rondes thématiques sur l’intelligence artificielle ;
  • Des rencontres BtoB pour enrichir son réseau ou créer des contacts.

Programme et inscriptions 

Le Comité d’Échanges Franco-Chinois de la CCI Paris Ile-de-France

Depuis 20 ans, le Comité d’Échanges Franco-Chinois accompagne les entreprises dans leurs projets à destination de la Chine, à travers notamment des formations interculturelles pour permettre aux Français de mieux comprendre le marché chinois et ses spécificités.Le CEFC favorise le développement des projets et des échanges entre la Chine et la France.  Il agit pour promouvoir le dialogue économique et approfondir la compréhension mutuelle entre les dirigeants d’entreprises françaises et chinoises.

Le CEFC anime également le RéseauXChine :

C’est un cercle regroupant des chefs d’entreprises français qui s’intéressent au marché chinois ou connaisseurs de ce marché et des chefs d’entreprises chinois implantés en France. Ce réseau a pour but de favoriser les échanges et partages d’expériences.L’adhésion annuelle est de 180 euros TTC (à raison de 3 représentants maximum par entreprise). Afin de découvrir le principe de notre Réseau, la première participation est gratuite. Nous organisons 4 à 5 rencontres annuelles sur différentes thématiques (le luxe, les investissements croisés, les réseaux sociaux chinois…).

https://www.entreprises.cci-paris-idf.fr/web/international/intelligence-artificielle-quelles-perspectives-de-cooperation-entre-la-chine-et-la-france-